°°° Sentiment 26 [Dystopie] °°°

Sentiment 26, Gemma Malley
éditions Michel Lafon

2065. Après une guerre qui a plongé le monde dans le chaos, le Guide Suprême a pris le commandement de la dernière Cité. Ce refuge, ceinturé d’une muraille fortifiée, est organisé en différentes castes : de A à D, des citoyens Admirables aux citoyens Déviants. Pour préserver l’harmonie, tous ont subi une lobotomie. C’est la garantie qu’ils n’agiront jamais contre le Système et respecteront les Sentiments, le livre qui régit leur moralité. Et surtout qu’ils ne s’aventureront pas hors de l’enceinte, chez les Maudits, ces odieuses créatures qui hantent la nuit de leurs cris inhumains… Evie, 16 ans, une B, travaille pour le gouvernement et étiquette d’une lettre, jour après jour, l’ensemble des habitants. Promise à Lucas, être froid et distant, parfait A et futur haut dirigeant, elle est en fait amoureuse de son frère Raffy, infréquentable D. Et quand le Système lui ordonne de bannir Raffy sur les terres des Damnés, elle refuse de s’exécuter. Elle trouve un soutien inattendu en la personne de Lucas. Auront-ils la force de s’opposer, ensemble, à la Cité ?

Mon avis:

Tout d’abord, je tiens à remercier une nouvelle fois Mia, qui nous a fait découvrir ce livre qui vient de Guadeloupe !

J’ai découvert Gemma Malley avec la trilogie La Déclaration, que j’avais plutôt aimé dans l’ensemble, et il se trouve que Sentiment 26 lui ressemble beaucoup. La Cité est un endroit encadré par le Frère, où les habitants sont classés de A à D. Les 130 premières pages à peu près se contentent de présenter le contexte, le mode de vie des habitants de la Cité, les règles ainsi que les personnages. On se doute un peu de ce qu’il va se passer vu que tout est déjà dit dans le résumé… Le monde de cette dystopie est très crédible, surtout quand on apprend le pourquoi de sa création. Je trouve qu’à la base ça part vraiment d’une bonne idée, mais comme toute dystopie il y a un moment où ça part en vrille.

Evie ressemble beaucoup à Anna de La Déclaration, elle croit en la Cité, elle veut être parfaite et suivre les règles. Dans la Cité, les parents choisissent le futur mari de leur fille, et Evie doit se marier avec Lucas, un A, sauf qu’elle aime son frère, Raffy, un D. Je ne me suis pas trop attachée ni identifiée à Evie, et Raffy m’a franchement laissé de marbre. Il m’a énervé à plus d’une reprise, et sa relation avec Evie est très compliquée à cause de Lucas. J’ai beaucoup aimé le personnage de Lucas, pour moi c’est lui le personnage principal même si on le voit rarement et que l’histoire est du point de vue d’Evie. Les personnages secondaires sont plus intéressants que Raffy et Evie. C’est comme dans Harry Potter, tout le monde aime les personnages secondaires et pas le héro principal ^^

L’action est assez mollassonne, on ne trouve pas le suspense d’autres dystopies… En fait, j’avais l’impression que tout se déroulait de la façon dont ça devait se dérouler vous voyez ce que je veux dire ? Il n’y a pas vraiment de surprise ni de rebondissement, le triangle amoureux est classique, la fin l’est tout autant. Heureusement, le style de l’auteure se lit facilement, et il n’y a pratiquement pas d’ennui (à part vers le milieu). J’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur le Frère, les Maudits, la naissance de la Cité, le Grand Baptême…  Mais ça s’arrête là.

Je suis un poil déçue par ce livre, je m’attendais à un peu mieux ! Mais il reste très agréable à lire, et je lirais la suite avec plaisir !

Publicités

2 réflexions sur “°°° Sentiment 26 [Dystopie] °°°

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s