°°° Cellulaire [Horreur] °°°

Cellulaire, Stephen King
édition Le livre Poche

Le monde civilisé ne disparaît pas dans un bruit de tonnerre ou un gémissement. Il finit sur un simple appel de votre portable. On se souviendra de ce qui est arrivé un bel après-midi de 1er octobre, comme de ‘La Pulsation’. Un signal envoyé à tous les portables qui transformera leurs utilisateurs en quelque chose de… comment dire ?, pas tout à fait humain. Sauvage, meurtrier, d’une violence aveugle et déchaînée. Acte terroriste ? Canular cybernétique devenu incontrôlable ? Peu importe aux rescapés de cette attaque technologique. Ce qui leur importe avant tout, c’est de s’en sortir. Un groupe de ‘Normaux’ – c’est ainsi qu’ils se considèrent – se rassemblent alors sur le terrain de sport d’un lycée où, dans la clarté de la lune, les attend une chose monstrueusement terrifiante.

Mon avis:

Depuis le swap zombie, j’ai appris que Stephen King avait écrit un livre sur ce sujet, il m’a fallu du temps pour l’acheter, mais je l’ai lu !

L’action commence dès les premières pages par le début de l’Impulsion. Cette scène est très violente mais vraiment bien décrite. C’est vrai que de part le titre, on sait que les téléphones ont un rapport avec l’Impulsion, mais Clay, le personnage principal, le découvre très rapidement (trop rapidement peut-être ?). Pendant tout le livre, les descriptions sont très précises, fidèles au style de l’auteur, mais parfois elles plombent un peu le rythme du récit. C’est pourquoi j’ai eu du mal à continuer ma lecture quelques fois, j’avais l’impression que ça n’avançait pas… Pourtant, l’action est toujours au rendez-vous, mais il y a beaucoup de mystères, les personnages font des plans dont on ne comprend pas toujours l’intérêt ni le déroulement. Et franchement, c’est embêtant, j’avais la flemme de retourner en arrière donc je continuais à lire, mais je ne comprenais pas ce que les personnages faisaient.

Les personnages sont plutôt intéressants, et ont des réactions « humaines », ce que j’apprécie particulièrement dans les romans d’horreur. Clay est le personnage principal, et il est somme toute un homme normal comme tant d’autres: dessinateur de BD, divorcé, père, en voyage d’affaire à Boston (mais il vient du Maine, quelle surprise n’est-ce pas ?). J’ai beaucoup aimé Alice, même si au début elle m’a un peu gonflé à pleurer tout le temps, Tom est sympa, et Jordan est un petit génie de 12 ans que j’ai adoré. Donc, on les suit depuis Boston (sauf Jordan qu’ils vont rencontrer plus tard), jusqu’à LA destination. Je trouve que les raisons pour lesquelles ils y vont sont un peu farfelues, mais bon… Tout est farfelu dans ce livre.

En fait, ce n’est pas du tout des zombies dont on parle dans ce livre. Les morts sont réellement morts, ils ne se relèvent pas. Seuls les gens qui ont téléphoné se « transforment » et tuent des gens, mais ça ne dure qu’au début. Parce que les « siphonés » comme ils les appellent, évoluent. Je n’ai rien contre l’évolution des zombies (ou peu importe ce qu’ils sont), mais là c’est vraiment bizarre. En fait je crois que ce qui m’a gêné, c’est qu’on ne sait pas pourquoi ils évoluent, pourquoi ils emmènent tout les gens dans cet endroit précis, ni QUI et POURQUOI ils ont trafiqué les téléphones, parce que là c’est pas un virus, c’est bien quelqu’un qui a fait ça. Bon il y a bien un indice vers la fin mais voilà quoi.

Je suis assez déçue de ce livre, je me suis accrochée pour le terminer, mais même la fin n’est pas terrible. Cellulaire est très loin d’être le meilleur Stephen King.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s