°°° Generation Kill, une mini série d’HBO sur la guerre en Irak [Cinema] °°°



Synopsis :  En plein coeur de la guerre… L’épopée de jeunes Marines engagés dans le conflit irakien. Appartenant au Premier Bataillon de Reconnaissance, ces jeunes soldats sont les premières troupes sur place et doivent faire avec le manque d’équipement, un commandement incompétent et une stratégie floue.
Cette mini-série est l’adaptation du livre d’Evan Wright.


Mon avis : 


J’ai découvert cette série par hasard en me baladant sur les tumblr qui parlaient de The Pacific. L’idée de faire une série sur la guerre en Irak m’a interpellée, surtout quand j’ai vu qu’Alexander Skarsgard jouait dedans. Et finalement, c’est un avis plutôt mitigé…


Je ne suis pas très fan des films avec pleins de scènes de batailles, des explosions et des corps en miettes, mais bon il en faut quand même dans des films de guerre ! Ici, il y en a très peu, et la plupart sont des scènes de nuits donc on ne voit pas grand chose. Je viens juste de terminer de regarder la série à l’instant, et en essayant de prendre du recul je me dis que c’était justement le but, pour montrer que cette guerre, et bien… On est loin de celle du Pacifique ou même du Vietnam. Les soldats passent plus de temps à rouler dans le désert avec les camions de rapatriement que se battre, et d’ailleurs plusieurs répliquent critiquent ce manque d’action. Ce n’est que mon avis personnel, mais je trouve que les guerre d’aujourd’hui ne sont plus des guerres à proprement parlé, comme je le dis après, aucun soldat ne meurt mais les civils si… Aujourd’hui 90 soldats meurent en plus de 10 ans de guerre, avant ils pouvaient y en avoir plus de 2000 en une journée (j’ai lu ça dans Les Marines dans la guerre du Pacifique), cette « injustice » est bien démontrée par les personnages dans la série.


Sans critiquer à proprement parler l’intervention en Irak, on voit bien que ça ne fait pas l’éloge de Bush. Si au début les Marines sont « contents » d’être là (c’est un peu leur métier quand même), ils finissent pour la plupart par critiquer cette guerre. Dans les 7 épisodes, aucun soldat n’a été tué, on a juste 2 pauvres blessés qui ont sauté sur une mine (quelle idée de faire une reconnaissance de mine en pleine nuit aussi). Par contre les Irakiens tués ça y va, et c’est surtout les civils qui prennent, chose vivement critiquée par tous les Marines présents, je retiens une réplique d’Alexander qui dit « Le monde nous déteste déjà assez comme ça », en parlant des civils tués. En même temps, je trouve ça bizarre d’avoir fait une série sur la guerre d’Irak alors qu’en 2008 on était encore avec Bush, c’est plus du journalisme que de l’Histoire comme dirait mon prof d’Histoire. Le manque de recul me gêne un peu…

Alexander et Ray

Comme il n’y a pas trop d’action, on se concentre sur chaque soldat, leur personnalité, leur regard sur la guerre. Le personnage qui m’a le plus marqué est celui de Ray, un gars qui fait le guignol pendant presque tous les épisodes, et qui dans le dernier commence à s’effacer, on comprend alors que cette guerre sans but précis à part celui de libérer les Irakiens de Sadam(en les tuant, ces Irakiens, voyez le paradoxe) l’a tourneboulé.
Au début, Ray paraissait bien à l’aise en Irak, insultant tout le monde, chantant de la musique country, et c’est à la fin qu’on voit le parallélisme avec un autre soldat, Trombley : lui au début il est vraiment mal, il est tout retourné après avoir tué son premier gars, et à la fin il est le seul à s’extasier devant les images de la guerre filmées par le mec de Twilight (Kellan Lutz) alors que tous les autres partent, la tête dans le guidon. Je sais pas si vous avez comprit la phrase super longue que je viens d’écrire, je fais de mon mieux ^^.
J’ai bien aimé Alexander aussi (il s’appelle Brad dans la série), mais moins que Ray, qui reste ma révélation. Le Lieutenant Fick est super mignon et essaye de faire de son mieux pour mener leurs missions à bien, mais il manque vraiment de fantaisie, il rigole jamais ! Mais j’ai bien aimé son attitude avec le journaliste, quand il lui dit de tout écrire sans essayer de donner une bonne image des Marines. Le comportement de Fick montre à quelle point ils sont perdus, avec un commandant barjo et des directives saugrenues.


Pour finir, je dirais que l’idée de base est génial, le parti pris de montrer l’inaction et l’inutilité de cette guerre en mettant le moins de bataille possible est génial, mais ça donne quelque chose d’assez long et ennuyeux finalement… J’écoutais d’une seule oreille en faisant mes fiches d’Histoire et de philo. Par contre, la scène finale (avec le parallélisme Ray/Trombley) m’a bouleversé, et c’est vraiment la meilleure partie de la série je trouve.  Je reste donc fidèle à The Pacific, même si Generation Kill mérite d’être visionnée au moins une fois dans sa vie. N’empêche, HBO fait les meilleures séries actuelles j’ai l’impression !


N’hésitez pas à me laisser un commentaire, j’aime connaître votre avis :) Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s