°°° Le combat d’hiver [Dystopie] °°°


Le combat d’hiver, Jean-Claude Mourlevat
éditions Gallimard (Pôle fiction)


Le combat d’hiver est celui de quatre adolescents, évadés de leur orphelinat-prison, pour reprendre la lutte perdue par leurs parents, quinze ans plus tôt.
Ont-ils la moindre chance d’échapper aux terribles « hommes-chiens » lancés à leur poursuite dans les montagnes glacées? Pourront-ils compter sur l’aide généreuse du « peuple-cheval »? Survivront-ils à la barbarie des jeux du cirque réinventés par la Phalange?
Leur combat, hymne grandiose au courage et à la liberté, est de ceux qu’on dit perdus d’avance. Et pourtant.



Mon avis:



Je me fais de plus en plus rare sur ce blog, la faute à mes cours. La reprise est toujours difficile, j’enchaîne les exams, et je prépare intensivement ma première vraie dissertation de philo en 4h, ainsi que plusieurs bacs blancs… J’ai donc moins de temps pour lire, et il m’a fallu une semaine pour terminer Le combat d’hiver, qui en plus n’est pas très épais ! Plusieurs lectrices m’avaient conseillé ce livre, vu mon amour pour Jean-Claude Mourlevat, et je n’ai pas été déçu !


Ce livre regroupe tout ce que j’aime dans un livre, des jeunes plus anti que héros, une révolution qui se met en marche… J’ai trouvé que ce roman étaient composés de plusieurs romans, puisque l’on passe d’une intrigue à une autre. Le début ressemble énormément à La Déclaration: des enfants enfermés dans un internat à cause de leurs parents, un cachot, une haine contre le gouvernement… Heureusement, la comparaison s’arrête là. J’ai beaucoup aimé l’univers de ce roman, c’est assez poétique, léger, un peu comme Terrienne. Mais l’intrigue évolue vers plus de violence que les autres romans de cet auteur, tout en gardant ce côté léger. Oui je me répète mais je ne sais pas comment exprimer ce que j’ai ressenti avec ce livre !


Ce qui est étonnant, ce sont les personnages. Le vrai personnage principal est Milena, et pourtant, nous suivons principalement le point de vue d’Helen, ce qui nous permet de voir comment les autres perçoivent cette jeune fille, symbole de la révolution. Milos m’a beaucoup fait penser à Peeta ! Il est aussi gentil que lui, ferait tout pour les personnes qu’il aime, et surtout il est très courageux. De plus, la seule chose qui lui permet de tenir (dans un moment difficile du livre) est un geai ! J’ai eu un énorme coup de coeur pour Basile, l’homme cheval, il est extrêment touchant dans ses paroles, dans ses actes, il n’est que gentillesse, et il m’a plusieurs fois ému.


J’ai été un peu déçu par l’avancée assez lente de l’intrigue, il faut attendre plus de la moitié du roman pour comprendre la signification du titre. Ensuite, tellement de choses ressemblent à d’autres romans, que plusieurs fois je me suis dis « Mouais, c’est du déjà vu tout ça », même si Le combat d’hiver est sorti quelques années avant La Déclaration et Hunger Games. Je pense que j’aurai plus apprécié ce livre si je ne les avais pas lu avant… 

C’était une bonne lecture, même si ce n’est pas mon préféré de Jean-Claude Mourlevat !





Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “°°° Le combat d’hiver [Dystopie] °°°

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s