°°° La fin du monde [Apo] °°°


La fin du monde, Fabrice Colin
éditions Mango (Autres Mondes)


Lorsque la première bombe atomique explose au-dessus de San Francisco, Jim Thompson veut croire qu’un avenir existe encore. Hélas! Aux quatre coins du globe, une guerre nucléaire totale se propage. L’un après l’autre, tous les pays sont rayés de la carte : le pire des scénarios est devenu réalité. Chine, Egypte, France, Etats-Unis… Séparés par des milliers de kilomètres, quatre adolescents aux destins mystérieusement liés s’efforcent d’échapper à l’inéluctable et de rallier une base secrète du Groenland. Mais peut-on survivre à la fin du monde?



Mon avis:



Pour ceux qui ne le savaient pas encore, J’ADORE tout ce qui parle d’apocalypse ! Je viens de terminer une la leçon sur la Guerre Froide en cour, autant dire que le sujet du nucléaire tombait à pique ! 


J’ai beaucoup apprécié le fait que les conflits soient très probables, les Etats-Unis contre la Chine, la Russie et tous bien d’autres pays, dont l’Egypte? Cette situation qui pourrait être réelle m’a beaucoup dérangé, dans le sens où j’ai eu peur que ça arrive. On voit que l’auteur s’est beaucoup renseigné sur le sujet du nucléaire avant d’écrire son livre, d’ailleurs, le dossier à la fin est très intéressant, et même si je savais la plupart des informations concernant le nucléaire, c’est bien d’y avoir pensé. 


Rien n’est oublié dans l’intrigue, que ce soit les pillages des grands magasins, la panique de la population, ceux qui essayent de s’enfuir et ceux qui se résignent… Les quatres personnages principaux ont tous quelque chose qui les lie, mais ils vivent chacun dans un pays différent. Deux personnages sont dans le camps contre les Américains (un Chinois et une Egyptienne), deux personnages dans l’autre camps (un Américain et un Français). L’auteur ne prend parti pour aucun côté, il reste neutre, ce qui m’a beaucoup plu. Par contre, je trouve que les jeunes sont un peu clichés. . . Par exemple, l’Américain est fils de sénateur, et peu sauver sa peau grâce à ses nombreux contact; le Chinois est surdoué aux échecs, l’Egyptienne faisait parti d’Al Quaida et a voulu se faire sauter; quand au Français, il vit à Paris dans un immense appartement et va dans un lycée de « riche ». 


Le combat des personnages dans la survie est très bien fait, j’avais l’impression de lire une partie du Feu de Dieu à certains endroit, et de regarder en même temps le film 2012, dans le sens où des personnes qui ne sont pas prioritaires pour aller dans les abris anti-atomiques vont tout faire pour y arriver. Je ne me suis pas vraiment attachée à eux, et pourtant, je n’avais pas envie qu’il leur arrive quelque chose, j’étais dans une sorte de tension permanente. La fin est prévisible, mais en même temps je ne m’y attendais pas ! Enfin, je ne pensais pas que ces personnages là allaient survivre. . . 


J’ai eu du mal à écrire cette chronique, et même si on dirait que je n’ai pas été emballé par cette lecture, c’est vraiment tout le contraire ! J’ai adoré, et je l’ai lu en 2 ou 3h. Je n’ai jamais eu aussi peur en lisant un livre, tellement j’avais peur que ça arrive en vrai. D’ailleurs, je pense que dans pas très longtemps le monde pourrait arriver à un stade critique, où la seule solution des pays en guerre serait la bombe atomique, ça fait peur.

Lisez-ce livre, vous n’en sortirez pas indemnes !





Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s