°°°Wam [Littérature]°°°




Wam, Slimane Kader
éditions du NiL


Les aventures, sur une nuit, d’un jeune de cité venu goûter au miel de « Paname ».
Un premier roman à se tordre de rire.


Wam et ses copains de la « cité des artistes » ont un emploi du temps immuable : lever à 16 heures puis occupation du hall BC jusqu’à la tombée de la nuit. Un soir, accablés par l’ennui, ils décident d’une virée sur Paname… Le début d’une nuit de folie… Happé dans un tourbillon de vie et d’embrouilles, Wam se retrouve au milieu d’une crise de couple, se tape la cloche à l’oeil dans une brasserie, festoie dans un Donald avec un caïd du 93, pousse la chansonnette dans un loft de bobos, devient mascotte d’une soirée mondaine, transforme un camion poubelle en taxi, etc.


Sur le modèle de After Hours de Martin Scorcese – une nuit, une grande ville, une succession d’aventures -, ce premier roman enchaîne blagues et rebondissements à un rythme trépidant et nous fait découvrir un Paris inédit : voici la ville lumière telle qu’elle brille dans le regard d’un enfant des cités. Voici comment toute ville fait fantasmer ceux qui vivent à ses marges.

Mon avis:

J’ai pleins de choses à dire sur ce livre, enfin plus que d’habitude (c’est dire). 

Déjà, quand j’ai ouvert le livre, j’ai été « choqué » par l’abondance de points de suspention, il n’y a que ça ! Ca m’a un peu dérangé au début, mais après je m’y suis habituée. Un autre point qui m’a dérangé: la langue. Alors bon, Wam est un banlieusard, il parle comme un balieusard, et tout est retranscrit de façon parlée. J’ai beau être jeune et habiter dans un quartier avec pleins de « racailles », il y a des tas d’expressions que je ne connaissais pas ! Souvent, je devais interrompre ma lecture pour déchiffrer une phrase que je ne comprenais pas ! Aller un petit exemple comme je suis gentille : 

« A la maison, je suis le seul keum de la basse-cour . . . Avec une rem, deux soeurs, un rep qui est rip, je roule ma caisse . . . »



Rip ? Kékécé ? C’est tout simple ! Rip = R.I.P = Rest In Peace = Mort. Son père est mort quoi. J’ai trouvé qu’il y avait des choses assez vulgaires (et pourtant j’en entend des choses dans la rue), qui m’ont un peu choqué dans le sens où l’on a pas l’habitude de les voir dans des romans, pour celles qui me suivent sur Hellocoton, il est question de teub . . .


Grâce à Wam, plusieurs choses que je pensais sur les « racailles » m’ont été confirmé:
– Oui, ils se trouvent super stylés avec leur survet’
– Oui, quand ils nous abordent, ils ont leur petite technique de drague sur mesure qui n’a qu’un but, nous attirer dans le lit
– Et donc oui, on a raison de baisser les yeux et de tracer notre route quand on voit qu’il y en a un qui nous regarde/parle/sourit/fait tss tss, parce qu’ils n’ont l’intention de nous lâcher !


Passons aux choses positives maintenant, parce que malgré tout, j’ai vraiment aimé ce livre. J’ai trouvé Wam très touchant par moment, on sent qu’il aimerait changer, et pourquoi pas devenir un vrai artiste. On voit aussi qu’il tient énormément à ses amis, et la scène finale m’a beaucoup ému ! Ce livre nous montre que les banlieusards cherchent pour la plupart à faire quelque chose de leur vie, sauf qu’ils n’osent pas en parler à leurs amis, de peur de casser leur réputation de « gros dur », c’est dommage. Certains utilisent des moyens classiques pour y parvenir (Mcdo…), et d’autres des moyens beaucoup plus douteux, mais on va dire que c’est l’intention qui compte ^^. Les situations dans lesquelles se retrouvent Wam sont dans l’ensemble assez vraisemblables, à part quelques unes vraiments bizarres, mais ce sont ces dernières qui m’ont le plus amusées. 

Pour finir, je n’ai pas trouvé ce roman hilarant, contrairement à ce qu’il en était annoncé dans le résumé, mais j’ai quand même rigolé plusieurs fois, et surtout, j’ai été touché par Wam et sa sincérité. J’ai terminé ce livre le sourire aux lèvres !



Et le petit mot de la fin façon Wam: Lisez ce livre, vous allez kiffer votre race, la vérité ! 


Merci aux éditions du NiL et à News Book pour ce partenariat !


Ce livre fait parti des livres voyageurs.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s