°°°Ravage [Anticipation]°°°


couv14430286.gif

Ravage, René Barjavel
édition Folio

Paris 2052; dans une France où la Ville prospère , où le Progrès de l’homme éclate, où l’électricité, devenue indispensable, a même remplacé l’agriculture, tout semble possible et l’Homme n’a même plus peur de la mort. Pourtant, après une formidable panne électrique, la ville est brusquement plongée dans le chaos.


Un panique effroyable prend les Parisiens, laissant les hommes en proie à leurs instincts les plus primaires: égoïsme, folie, pillages, tuerie, barbarie…

Mon avis:

Quelles péripéties pour trouver ce livre ! Je l’ai cherché durant des semaines à la Fnac, avant de comprendre que je cherchais au mauvais endroit -_-‘ Enfin bref, j’ai bien fait de m’accrocher, sinon je serais passée à côté de ce livre, que je considère depuis comme mon livre préféré ! C’est rare que j’adore à ce point un livre, d’habitude je suis plus saga, et bien là, j’ai quand même lâché un Wahou quand je l’ai terminé, c’est dire ! Et pourtant, autant vous dire que quand je l’ai commencé c’était pas gagné…

L’histoire se passe dans une France du futur, en 2052 exactement. L’Homme a fait des progrès technologiques incroyables: le lait sort par un robinet, la viande se reconstitue d’elle même, et chaque maison possède son propre musée aux morts, où sont entreposés nos défunts, mimant des scènes de la vie quotidienne. Gore. Le pire, c’est que tout ça pourrait vraiment arriver dans quelques années, ce qui fait encore plus peur.

Au début du livre j’ai vraiment pensé à abandonné… Les personnages ne m’intéressaient pas, et il y avait beaucoup de descriptions sur la ville et sa technologie, j’ai pas accroché. En parlant des personnages, j’ai dû faire ma petite recherche pour me rappeler de leur nom, ce n’est pas le genre de personnes auquel on s’attache, on suit leur périple à travers la France plongée dans le chaos, mais on n’est pas triste si l’un d’eux meurt vous voyez. C’est sûrement à cause du manque d’informations que l’on a sur eux, on sait juste que François est amoureux de celle qu’il appelle « Blanchette » (ahem…), sauf que cette dernière préfère épouser un magnat de la radio. Le pauvre.

Le héros, François donc, est détestable, mysogyne, autoritaire, et cela va se faire ressentir sur la fin du roman. Mais quelle fin ! Je ne peux pas vous en dire plus pour ne pas gâcher votre plaisir, mais ce livre est à lire uniquement pour la fin en fait ! C’est le genre de truc qui vous fait réfléchir toute la nuit, et encore après d’ailleurs, tellement c’est énorme. Mais c’est tellement spécial que je pense que beaucoup de gens n’aimeront pas… Une autre chose que j’ai beaucoup aimé, c’est la partie intitulée « Le chemin de cendres », c’est incroyable comme c’est génial *_* Depuis ce livre et Un horizon de cendres, mon autre livre préféré, je voue un véritable culte au mot « cendre »,
ridicule je sais.

Si vous aimez tout ce qui est roman d’anticipation, je ne peux que vous le
 recommander !! 

Ce livre fait parti des livres voyageurs.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s