°°° La cabane aux orties [Historique] °°°

La cabane aux orties, Denis Lerrefaitéditions Persée

Automne 1804. L’arrivée d’un officier impérial va bouleverser la vie de Virginie de la Sablière. Rapidement, son regard sur le domaine parental et les gens qui y travaillent la conduira à remettre en question tout ce qu’elle croyait acquis depuis son enfance. Très vite, sa quête l’amènera à franchir le seuil de la cabane aux orties…

Mon avis:

J’ai lu ce livre dans le cadre de l’opération Masse Critique de Babelio.

J’avais postulé pour ce livre parce qu’il semblait correspondre à mes attentes au niveau historiques et romancières. En effet, l’histoire se situe en 1804, en plein pendant le règne de Napoléon Ier. Le personnage principal est Virginie de la Sablière, une noble qui trouve sa vie bouleversée quand ses parents décèdent dans un étrange accident de « voiture ». Le domaine parental va être mit sous protection militaire (ce qui veut dire beau militaire héhé), et Virginie va peu à peu découvrir l’envers du décor, comment son père réglait ses affaires ect.

Autant le dire directement, je n’ai pas terminé ce livre. Attention, ce n’est pas parce que je ne l’ai pas apprécié, au contraire j’ai beaucoup aimé ce que j’ai lu, mais je n’étais tout simplement pas dans le mon « moment » vous voyez ce que je veux dire ? Je sature un peu de la période post-révolutionnaire puisque je l’étudie en cours depuis le début de l’année ! Mais grâce à ça, je peux dire que l’auteur a vraiment bien respecté le contexte historique, l’armée napoléonienne, les nobles de robe et les nobles d’épée ect. J’avais l’impression de lire l’un de mes cours (sûrement ce qui m’a empêché de terminer ma lecture), ce qui est une bonne chose !

Je ne suis pas allée assez loin dans ma lecture pour parler de l’intrigue, mais je peux dire que l’action commence directement. Il n’y a pas de longues présentations comme c’est le cas dans les romans sur cette époque comme La Princesse de Clèves par exemple (même si évidemment les deux ne sont pas écrits à la même époque non plus !). Je me suis vite intéressée aux secrets du père de Virginie, je me suis demandée pourquoi on les avait tué, et surtout je voulais en savoir plus sur la relation entre Virginie et son beau protecteur !

Pour finir, ce livre a un très beau potentiel, et il me tarde d’avoir terminé mon semestre et d’avoir décompressée un petit peu afin d’apprécier cette lecture comme il se doit !

Publicités

°°° Critique ciné: The Hobbit °°°

20273834.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

So so, je suis allée à la séance de 11h hier, avec ma place imprimée et réservée longtemps à l’avance. Finalement, il n’y avait presque personne en raison de l’heure matinale ^^

Martin Freeman est exceptionnel dans son rôle de jeune Bilbo, son jeu d’acteur est tout simplement parfait ! On voit ainsi sa rencontre avec Gandalf, et sa rencontre avec les nains, ce qui donne le passage le plus marrant du film ! En parlant des nains, ils ont chacun leur personnalité, et ils sont tous mis en avant de la même façon, il n’y en a pas un moins important qu’un autre. J’ai ma petite (gigantesque) préférence pour Kili et Fili, les deux frères, que j’ai adoré dès qu’ils ont franchi la porte de la maison de Bilbo ! J’aime surtout Kili le brun en fait, et je l’ai encore plus aimé quand j’ai vu que c’était un archer, j’adooore les archers ! J’ai beaucoup aimé revoir des personnages du Seigneur des anneaux, même si je m’attendais à ce que Legolas soit là… On disait partout que Legolas était présent dès le premier opus, mais en fait il n’est là qu’à partir du deuxième, mais bon c’est pas grave Kili est là pour le remplacer haha ! J’avais lu dans plusieurs magazines qu’Elijah Wood serait présent dans le film, et j’étais très perplexe, je me demandais comment ils allaient réussir à insérer son personnage était donné que Frodon n’était pas encore né. Et finalement, tout était parfait !! Je ne pensais pas qu’ils allaient commencer le film pile poil au moment du premier film, quand Frodon part retrouver Gandalf sur sa charrette ! Ça donne le côté « conte » présent au début, avec La Comté, et tout le début du film se déroule dans cette atmosphère bon enfant et joyeuse.

Parlons maintenant du film en lui-même. Comme je l’ai dis, on retrouve au début du film l’atmosphère légère et enfantine du premier film, on rigole beaucoup, tout est cool, on s’empiffre, on range la vaisselle en chanson grivoise machin. Puis l’annonce de la quête arrive, et on subit un premier moment d’émotion quand les nains commencent à chanter. Justement, ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce film, c’est qu’il se concentre plus sur la mythologie des nains: avant de voir Bilbo et Frodon au début, on nous raconte comment les nains on perdu leur royaume avec une scène de bataille tout simplement grandiose. On voit comment leur royaume était, et c’est plutôt émouvant de le voir aussi riche, et surtout de reconnaitre quelques endroits qu’on voit dans La communauté de l’anneau… C’est ainsi que nous faisons connaissance avec Thorin, le chef des nains, le petit-fils du roi nain (si j’ai bien compris ^^). Au fut et à mesure du film, on comprend que Thorin est un très très grand guerrier, et son histoire m’a beaucoup touchée. J’ai aimé sa relation avec Bilbo, d’ailleurs ça m’a fait pleuré à la fin ! Ah oui, on comprend enfin pourquoi les Elfes et les Nains se détestent ! Et les Elfes sont méchants non mais !

Les paysages et effets spéciaux sont toujours aussi beaux, même si la 3D est totalement inutile à mon avis. Les scènes dans le royaume Gobelin sont magnifiques mon dieu !!! En plus ça nous donne l’occasion de voir Gandalf (et Kili) se battre, et ça, ça vaut toujours le coup d’oeil ! Après, j’avoue que c’est parfois un peu tiré par les cheveux: vous voyez le royaume Gobelin est fait avec pleins de ponts en bois branlants et tout en précipices, et c’est incroyable qu’ils ne soient pas morts plusieurs fois, mais ce n’est qu’un détail ! Ce passage nous permet aussi de revoir le petit Gollum, et il est tellement mignon avec ses grands yeux !! Les costumes des Orques sont super bien faits aussi, mais j’ai plus été bluffée par leurs loups (ils ont un nom spécial mais je ne m’en souviens plus). L’intrigue en elle-même n’est pas révolutionnaire, mais le rythme est soutenu et on ne s’ennuie pas un instant, à part un petit peu de lenteur à Fondcombe mais c’est toujours lent quand les personnages y vont ^^ Le côté sombre du film est compensé par plusieurs passages marrants, je pense surtout aux nains qui se font cuir à la broche par les trolls, avec Kili qui ne comprend rien à la stratégie de Bilbo ^^

La bataille finale m’a laissé sans voix, avec la musique et tout, ça m’a fait pleurer ! J’aime bien les moments épiques comme ça, c’est toujours émouvant! L’image finale laisse présager un deuxième volet axé sur le dragon je pense, donc j’ai hâte de voir ça ! Pour finir, je ne suis absolument pas déçue par The Hobbit, qui n’aurait pas pu être plus réussi ! Les acteurs sont magnifiques, tout comme les paysages et la BO. Maintenant je vais retourner le voir mercredi prochain en VOSTFR héhé !On se quitte sur mes nouveaux chéris et leur première apparition dans le film (qui aurait cru qu’on pouvait fantasmer sur un nain !):

Photobucket
Photobucket

°°° The Walking Dead tome 2: La route de Woodbury [horreur] °°°

https://i1.wp.com/www.livraddict.com/covers/87/87412/couv23692822.jpg

The Walking Dead tome 2: La route de Woodbury, Robert Kirkman.
éditions Le Livre de Poche

Quand l’invasion zombie a dressé les vivants contre les morts, Lilly Caul a fui la banlieue d’Atlanta. D’abris de fortune en campements improvisés, elle essaie à présent de survivre. Mais les zombies sont de plus en plus nombreux, et leur appétit pour la chair est sans limites. Terrorisée, Lilly trouve refuge dans une ville fortifiée connue sous le nom de Woodbury. De prime abord, c’est un parfait havre de paix : les habitants troquent de la nourriture contre des services, les barricades sont solides et le mystérieux leader qu’on appelle Philip Blake veille sur les citoyens. Pourtant, Lilly commence à douter : Blake veut qu’on l’appelle le Gouverneur, et ses idées sur la loi et la justice sont … déviantes. Avec une bande de rebelles, elle ouvre la boite de Pandore et défie le Gouverneur. La route de Woodbury se transforme alors en autoroute pour l’enfer.

Mon avis:

Alors que la saison 3 de la série vient d’atteindre sa pause, on fait durer la magie encore un peu avec ce deuxième tome du romain indépendant !
Si le premier tome se concentrait exclusivement sur la vie de Brian, Philip et Penny Blake, ce nouveau roman aborde l’apocalypse du côté d’un nouveau groupe de survivants: Lily, Josh, Megan, Scott et Bob. Au début du livre, ils se trouvent sur un camp similaire à celui de la saison 1 de Walking Dead, mais comme ils ne s’y sentent plus à leur aise, ils décident de partir. Après quelques temps passés sur les rues, ils vont se retrouver à Woodbury, et contrairement à Andrea (hum hum), ils vont rapidement remarquer que quelque chose cloche.

Ces nouveaux personnages sont très intéressants, surtout Lilly et Megan, même si cette dernière ne fait pas partie des personnages principaux. Ils montrent encore plus le changement qui peut se faire dans les rapports humains et le comportement des gens. Megan m’a beaucoup touchée, surtout vers la fin du roman. J’ai beaucoup aimé Lily car je me suis assez identifiée à elle, et Josh m’a fait pensé à Coffey dans La ligne verte ^^ Les relations entre ces personnages sont très compliqués, ils restent ensemble sans pour autant s’apprécier plus que ça, ils sont parfois même indifférent au sort de leurs compagnons.

Ce roman aborde la création des fameux combats dans l’arène, et quand on voit pourquoi le Gouverneur en est arrivé là, on se dit que finalement il n’avait pas complètement tord… Ce tome m’a confirmé ce que je pensais à propos du Gouverneur de la série, qui n’est pour moi que l’ombre de Philip Blake. On voit que la psychologie du Gouverneur est très très complexe, c’est l’un des personnages les plus étudiés que j’ai vu, sa crise d’identité à la fin du roman m’a bouleversé. Je ne peux pas trop en dire, mais Brian Blake est toujours présent au fond du Gouverneur, Brian joue à se comporter comme Philip, il se dit souvent « Qu’est-ce que Philip ferait ? Comment Philip marchait, parlait ? », il a pris la personnalité de son frère.

Malgré tout, j’ai trouvé ce tome un poil plus mou que le précédent, l’action met du temps à vraiment commencer. Les zombies sont moins présents, mais leurs apparitions sont très violentes. Je suis frustrée de ne pas savoir ce que deviennent les personnages après la fin, parce que j’ai eu beau me retourner l’esprit je ne vois aucune Lily ou autre dans le comics ou la série, même si Martinez, l’un des bras droit du Gouverneur, me dit effectivement quelque chose. Je suis un peu déçu qu’il n’y ai pas eu de références concrètes aux comics comme dans le tome 1 où c’est Philip Blake qui écrit cet écriteau « Tous morts » machin, je pensais qu’ils allaient parler de l’hélicoptère qui s’écrase ou quoi, mais non…

J’ai hâte de savoir ce que les personnages vont devenir, et j’espère que l’auteur va continuer à approfondir la personnalité du Gouverneur !

°°° C’est lundi ! Que lisez-vous ? °°°

Un rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane pour échanger sur ses lectures passées, en cours et à venir !

Cette semaine, j’ai réussi à finir la lecture de:
Slumdog millionaire, de Vikas Swarup. Ce livre est à l’origine du film du même nom et pourtant il est complètement différent ! Il est plus noir, moins « édulcoré » que le film, d’ailleurs Latika n’existe pas c’est pour dire… En tout cas il reste génial et je vous le conseille !

Je suis en train de lire:
Ceux qui sauront, de Pierre Bordage. Pour l’instant j’aime plutôt bien, mais ce n’est pas mirobolant quoi… Après l’histoire à proprement dite n’a pas encore commencé !
The Walking Dead tome 2, La route de Woodbury, de Robert Kirkman: J’adore !!! Cette fois on suit un autre groupe de survivant complètement indépendant de la série, est c’est bien de voir que les autres groupes sont vraiment différents de la troupe de Rick ! D’après le résumé ils vont se retrouver à Woodbury, c’est hâte !!!

Côté séries:
American Horror Story Saison 1 épisodes 1 à 3
Doctor Who Saison 1 épisodes 6 à 10
Revolution Saison 1 épisode 6
Misfits Saison 4 épisode 2
The Walking Dead Saison 3 épisode 5
Supernatural Saison 8 épisode 7
Grey’s anatomy Saison 9 épisode 5

Je suis un peu en retard niveau séries, mais l’épisode de Supernatural a ruiné ma viiiiie !!! Je dois faire un article dessus c’est trop d’émotions pour moi T_T Passez une bonne semaine !!

°°° Critique Supernatural Saison 8 épisode 7 [Cinéma] °°°

J’avais abandonné les chroniques séries par manque de temps, mais là je me DEVAIS d’en faire une pour cette épisode !! Je savais que cet épisode allait vraiment être axé sur la relation entre Dean et Cas et surtout sur l’intrigue des portes de l’enfer, et j’ai été servi ! Je pars dans l’optique que vous avez déjà vu l’épisode comme on est dimanche, comme ça je peux spoiler héhé !

Je suis super heureuse que Kevin, sa mère et Crowley soient de retour ! La mère de Kevin est toujours aussi géniale, j’ai jamais vu une femme aussi courageuse qu’elle ! Et Kevin, mon pauvre petit Kevin, je l’adore mais il me fait de la peine… Il se retrouve mêlé dans des histoires qui le dépassent, il se fait torturer par Crowley ect, le pauvre :/

Côté intrigue, je trouve ça dommage qu’ils n’aient pas assez insisté sur les autres prophètes, c’est un peu comme s’ils étaient des « innocents » normaux, en plus Crowley les tue comme ça facilement j’ai pas trop compris pourquoi il les avait enlevé si c’était pour en tuer. Par contre je me demande, il est passé où Samandriel ?? J’espère qu’ils l’ont pas tué :( D’ailleurs j’ai bien aimé voir un Crowley bien méchant, parce que dans plusieurs saisons on avait un peu l’impression qu’il était « gentil » et du côté des Winchester, alors que là on voit bien que c’est le roi de l’enfer !

Passons maintenant au plus intéressant: le retour de l’amoureux de Dean, Castiel. Déjà j’ai pas envie de dire, mais quand Cas essaye de revenir mais qu’il est pas encore assez fort, c’est pas à Sam qu’il apparaît, c’est à Dean ! Et quand il revient pour de bon c’est bien Dean qu’il voit en premier ! Ça m’a beaucoup ému son affaire de pénitence, on voyait déjà dans la saison 7 qu’il s’en voulait (on se rappelle du jeu Sorry), mais là c’est encore pire, il voulait rester au purgatoire parce qu’il pensait qu’il le méritait, il ne voulait pas être sauvé. On se demandait pourquoi Cas ne s’était pas battu contre les léviathans (le jour où Benny l’a sauvé), et maintenant on sait pourquoi…

Cet épisode était vraiment axé sur Destiel, j’ai même crisé plusieurs fois devant la tension qu’il y avait entre eux, les regards, les sourires, les fois où ils se touchaient le bras, leurs discussions… Non c’était trop pour mon petit coeur ! Et au début là, quand Dean dit à Sam qu’il a tout fait pour sauver Cas mais qu’il avait pas réussi, on dirait trop que Sam sait que Dean et Cas ont des sentiments plus qu’amicaux ou quoi vous voyez… Et quand Cas revient et qu’il sort de la salle de bain tout beau, vous avez vu la réaction de Dean xD Et celle de Sam !! Regardez par vous-même !

Non vraiment, les gens qui doutent encore de leur amour sont soit idiots soit aveugles ! Non mais sérieusement !! J’ai hâte de voir comment leur réaction va évoluer maintenant qu’ils se sont bien expliqués sur le purgatoire, Dean s’en voulait et en voulait à Cas, et il a enfin compris que c’était la faute de personne si Cas est resté au purgatoire ! Par contre je me demande qui est la femme de la fin, et surtout ce qu’elle veut à Cas, est-ce qu’elle va l’utiliser pour espionner les Winchester à son insu ? Ou peut-être qu’elle est le nouveau Dieu ? J’ai trop hâte de voir la suite !! Et comme on aime Destiel on finit avec des gifs qui montrent bien leur amour (pour convaincre ceux qui sont toujours pas convaincus !):

Bon c’est trop d’émotion pour une seule journée !
Et laissez-moi vos impressions sur Destiel, que je vois un peu si je suis folle ou si quelques personnes pensent comme moi ^^

°°° TFMA: Ces acteurs que j’admire en vrai °°°

Attention, ce top sera long, très long, vous êtes prévenues !! Le thème que nous propose Bigreblog cette semaine est:
Ces acteurs qu’on admire en vrai, autant dire que j’en ai à la pelle ! Ce top n’a pas d’ordre précis !

Tom Hanks:

J’admire tellement cet homme que limite je pourrais avoir son buste en marbre dans ma chambre x) Non vraiment, il a fait un choix de carrière sans faute, pratiquement tous ses films sont des chefs d’œuvres, il est à l’origine de l’HBO War Trilogy… C’est le maître d’Hollywood, et pourtant il a jamais pris la grosse tête, il est parfait cet homme :’)

Tom Hiddleston:

Pour moi, ce type est la perfection incarnée, sans exagérer. Il est magnifique, très très bon acteur, hyper gentil et adorable, il sait jouer de la guitare, il sait danser, et il est anglais. Parfait je vous dis ! Quand je dis qu’il est adorable, c’est qu’il dit « Sorry » à tout bout de champs, et un jour il a apporter de la soupe à des journalistes qui l’attendaient sur le tapis rouge !

Misha Collins:

Déjà il joue Castiel dans Supernatural donc il est forcément parfait. Misha est fou, il dit toujours ce qu’il pense, il joue d’une façon remarquable, Castiel n’aurait pas été ce qu’il est s’il n’avait pas été joué par Misha. Et en plus il aime le couple Dean/Cas encore plus que nous les fans haha !

Jensen Ackles et Jared Padalecki:

Ce qui est marrant avec eux, c’est qu’on a l’impression qu’ils sont Sam et Dean, qu’ils ont le même caractère qu’eux ! En plus de ça, ils sont vraiment gentils en vrai, Jared à l’air d’être un excellant père et mari, Jensen aussi, et ils sont adorables avec leurs fans !

Jacob Pitts:

MON bébé, mon acteur préféré, ce badass, ce maitre dans l’art du bitchface. Je l’aime encore plus depuis que je sais qu’il est l’un des plus grands soutiens de Damien Echols, vous savez le jeune qui avait été condamné à la peine de mort mais qu’on a relâché 30 ans plus tard quand on s’est appercu qu’on s’était trompé ? On parle toujours de Johnny Depp qui l’a soutenu machin, mais c’est Jacob qui lui rendait visite en prison, Damien le considère comme son plus proche ami, et personne ne parle de lui –‘ Donc voilà, je l’aime vraiment !

Emma Stone:

Mon actrice préférée !! Regardez comme elle est trop mignonne ! En plus d’être une excellente actrice, elle se prend pas du tout au sérieux, elle est marrante, j’adore sa façon de parler, et elle mérite franchement d’être à la première place du classement des plus belles femmes du monde !

Je vais mettre les photos des autres acteurs que j’admire, j’ai un peu la flemme de tout expliquer haha ^^

Jeremy Renner

Robert Downey Jr

Joe Mazzello

Elle Fanning, quel talent et bombassitude pour une petite de 14 ans !

Ouf c’est fini ! Ne vous inquiétez pas si vous ne connaissez pas la moitié d’entre eux c’est normal !

 

°°° Slumdog Millionaire, le livre [Contemporain]°°°

Titre VO Slumdog Millionaire, Vikas Swarup
éditions 10/18 (Domaine étranger)

Ram est un jeune gamin des rues qui rêve de devenir quelqu’un. Lorsqu’il remporte la loterie du jeu « Qui veut gagner un milliard de roupies », la production le soupçonne d’escroquerie. Le jeune homme replonge dans l’histoire de sa vie, et au fil de multiples rencontres, il nous apprend que la chance sourit parfois aux plus audacieux…

Mon avis:

Cet article sera un peu une sorte de comparaison entre le film Slumdog Millionaire et le livre original de Viskas Swarup. Autant vous dire dès le départ qu’à part le prénom Salim et le coté « indien pauvre qui gagne à Qui veut gagner des millions ? », absolument TOUT est différent !

J’ai été surprise dès le début par la différence de nom du personnage principale, qui s’appelle Ram Thomas Mohammad dans le livre. Je ne peux pas trop parler de sa vie, mais en gros Salim n’est pas son frère et sa mère n’a pas été tuée par les chrétiens. A la place, on découvre une enfance beaucoup plus sombre que celle du film, où on a l’impression que les enfants ont réussi a survivre tout seuls comme des grands au Taj Mahal. On y parle ouvertement d’abus sexuels, de pédophilie, de prostitution, mais surtout de l’envers du décors des comédiens de Bollywood.

En effet, Salim (contrairement au film où je le détestais huum) n’est pas un vilain garçon qui viole la copine de son frère après avoir menacé celui-ci avec une arme à feu. Il est d’ailleurs très peu présent dans le livre, et les seules fois où il est là on parle surtout de son envie de devenir comédien coûte que coûte. Mais son personnage m’a beaucoup touché, c’est bizarre que dans le film ils l’aient fait aussi radicalement différent ! J’ai été vraiment déçue de l’absence de Latika, alors qu’à la base c’est elle la raison de la participation de Ram à l’émission, pour qu’elle puisse le retrouver. Il est bien question d’une fille mais elle n’apparaît qu’à 100 pages de la fin ! Donc bon ça m’a beaucoup surprise ! Ram Thomas est un personnage complètement différent du Jamal Malik du film: plus âgé que Salim, c’est lui qui le sauve de « l’orphelinat » au début et non pas le contraire, mais on aperçoit vraiment son coté naïf, surtout dans ses conversations avec les adultes. Ah oui, Salim n’est jamais entré dans la mafia indienne !

Comme dans le film, une période de la vie de Thomas correspond à une question de l’émission. Par contre, les histoires ne se suivent pas du tout chronologiquement, et au début j’ai eu du mal à comprendre, j’étais là « Mais dans l’autre chapitre il était dans le chawl avec Salim, pourquoi il travaille chez cette actrice maintenant ? Il est où Salim Oo », et jusqu’à la fin j’ai eu du mal à m’y faire ! Je n’ai pas toujours compris le rapport entre l’histoire et la question, comme se fut le cas pour la question 2 ou 3 je crois. Mais comme dans le film, sa vie est vraiment extraordinaire, on se demande comme c’est possible de vivre autant de choses en 18 ans !

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ce livre et je vous le conseille vivement, rien que pour connaître les vraies conditions de vie des enfants indiens, souvent orphelins et livrés à eux-mêmes. Par contre, essayez de vous détacher du film, ne lisez pas ce livre parce que vous avez aimé le film, c’est complètement différent !